Les images peintes de François CONTESSE nous montrent des personnages aux silhouettes épurées, parfois schématiques qui se présentent seuls ou en nombre. Les rapports entre l’individu et le groupe expriment une dimension de l’humain humble, tendre, rebelle, parfois violente et forte. Etirés, découpés, frottés, les personnages se placent sans que le souci d’échelle et de logique spatiale ne prime.

Souvent, en l’absence de profondeur, l’image se lit « à plat ». L’aspect essentiel des formes est privilégié tandis que la notion de « fini élaboré » est évacuée. Le choix d’une surface parfois rugueuse répond à une tendance au dépouillement plastique. Les « crépis » incisés donnent une présence physique au dessin partiellement souligné au pastel tandis que les lavis et glacis permettent transparences et modulations chromatiques.

« Des peintures, qui sont des éclats de murailles sur lesquelles des figures primitives sobres et sourdes, nous indiquent les vestiges d’une humanité éternellement retournée à ses sources, éternellement redécouverte sous les matières du temps. » H. CHRISTIAEN

C’est à l’aide de la mine de plomb, du stylo feutre fin, de la plume ou du pinceau japonais (encres) que François CONTESSE réalise ses dessins. Le bois demeure le matériau privilégié pour les sculptures et les gravures.

2011-2017 © François Contesse